Home » Actualité » Antoine Vielliard, un maire humble et volontaire

Antoine Vielliard, un maire humble et volontaire

Ce jeune centriste a remporté haut la main la petite ville de Saint-Julien-en-Genevoix en 2014. Homme pondéré et travailleur, il entend accompagner sa ville (qui partage ses frontières avec Genève) dans sa fulgurante expansion.

Un homme au service d’idées

Si Antoine Vielliard est un homme pondéré, il n’en reste pas moins un homme de communication, particulièrement présent sur les réseaux sociaux. Ce mode de communication favorisant les échanges, il fait part de ses idées et de ses actions tout en restant à l’écoute de ses administrés avec qui il peut interagir. On peut donc entendre Antoine Vielliard sur les ondes au lendemain de son élection, mais aussi dans la presse où Le Messager qualifie la victoire d’Antoine Vielliard de « timide » pour ce maire exigent, au service d’idées, mais réticent à toute forme de culture de la personnalité.

La délicate situation d’une ville frontalière

Car même si Antoine Vielliard, est proche des habitants de sa commune, il n’en reste pas moins inquiet quant au sort de sa ville qui selon lui a grandi trop vite à cause de sa voisine suisse : Genève. Il se bat alors pour restaurer un service de transport fluide et pour offrir à ses administrés une qualité de vie plus sereine.

Posted in Actualité and tagged as

Comments are closed.